Phoenix Wright : Ace Attorney

Titre original Gyakuten Saiban
Support Nintendo DS
Sortie 1er janvier 1970
Genre Aventure
Développeur Capcom
Éditeur Capcom
Multijoueur Non
Vous incarnez un jeune avocat du nom de Phoenix WRIGHT. Vous voilà fraîchement diplômé et « prêt » à défendre votre premier client. Cela tombe bien : il s'agit votre ami d'enfance d’enfance : Paul Défes. Et hélas pour vous, rien ne semble pouvoir démontrer l’innocence de Paul qui est en plus bien connu pour attirer la poisse... Mais ne vous inquiétez pas : votre (superbe) patron, Mia Fey, est là pour soutenir le pauvre débutant que vous êtes en la matière. Alors c’est parti... OBJECTION !!!

Phoenix Wright : Avocat de la défense chez « Fey and co ». Sa vocation pour le métier d’avocat lui est apparue durant son enfance suite à un certain événement... C' est un grand naïf, mais il n’en demeure pas moins un avocat plein de volonté et doté d’une perspicacité sans égales ainsi que d'une grande empathie envers ses clients. Mais pourquoi notre héros s’est-il lancé dans une carrière d’avocat de la défense...?

Benjamen Hunter : Brillant avocat de l’accusation et rival de notre jeune héros. Des rumeurs circulent sur lui, disant entre autre qu’il falsifierait ses preuves afin d’obtenir un verdict coupable « à tout prix ». Tout comme Phoenix s’acharnera corps et âme à prouver l’innocence de ses clients, HUNTER tentera farouchement de décrocher son verdict coupable. Procureur charismatique, il semble d’une étrange façon être lié à notre jeune héros.

Paul Défés : Votre premier client est aussi votre ami d’enfance. Véritable boulet, naïf, c' est un personnage attachant qui a une fâcheuse tendance à déprimer aussi vite que le vent (à cause de ses nombreux râteaux notamment...).

Mia Fey : Mia est, avant d’être la patronne de notre héros, son mentor et son modèle. Brillante avocate de la défense, elle vous sera d’une grande aide lors de votre premier procès.

Maya Fey : Sœur cadette de Mia FEY, Maya deviendra suite au fil de l'aventure votre partenaire. A l’inverse de sa soeur qui a un caractère plutôt posé, Maya se révélera être pleine de candeur et d'un soutien inflexible.

Inspecteur Dick Tectiv : Inspecteur que vous retrouverez de manière récurrente lors de vos enquêtes. Sa gentillesse est à la hauteur de sa maladresse. Mais malgré son évidente incompétence, Dick s’avérera être l’une de vos principales sources d’information. Il est dirigé par Benjamen HUNTER.

Scénario
L’originalité du scénario est indéniable. Effectivement, êtes-vous capable de citer un jeu antérieur similaire à Phoenix Wright ? Non ? Aucun ? Quoi de plus normal lorsque l’on sait que cette licence est la première dans dans son genre. Véritable bouffée d’air frais, l'histoire est remplie de rebondissements qui vous tiendrons en haleine des heures durant et qui mettront vos neurones à rude épreuve !! Bien que le jeu soit orienté "enquête policière", le tout est traité avec légèreté et humour, ce qui n’empêche pas les moments de drame de garder en leur intensité. Une trentaine d’heures vous seront nécessaires pour finir ce jeu.

Personnages
Les protagonistes sont dotés d’un charisme certain. On ne s’en lasse pas tant les personnages sont variés ! Pour chaque affaire, au nombre de cinq dans ce volet dont une est conçue spécialement pour la DS (rappelons que PW Ace Attorney est un portage GBA) de nouveaux personnages sont inclus ! Il est tout bonnement impossible de ne pas craquer face à la bouille de Maya, ou encore de ne pas esquisser un sourire face à notre jeune bleu transpirant lors d’un procès.

Graphismes
Le chara-design est haut en couleur et typé « manga ». Le graphisme est particulièrement efficace et dynamique. Mais c’est surtout lors des procès que l'on vous en met plein les yeux : on a l’impression d'être devant une histoire interactive, c'est là la force des point and click. Et les animations lors des procès renforcent notre immersion dans le titre.

Gameplay
Attention, ô toi, fan de Tekken, Streets fighter, ou autre jeu d’arcade sur lesquels tu t’es explosé tes pauvres pouces : ce jeu n’est pas fait pour faire souffrir ta DS, loin de là. Le game play se déroulera en quatre parties : une enquête, puis un procès. Une seconde enquête et un dernier procès décisif.

  • Les phases d’enquête se passent sur un écran fixe. Il suffit de toucher sur l’écran l’icône « se déplacer » pour se retrouver instantanément sur un autre lieu : vous n’aurez pas la joie de voir votre personnage marcher ou de le diriger comme bon vous semble. C' est un Jeu TEXTUEL et il vous faudra trouver les preuves sur les lieux par vous-même, aidé d’un curseur qu’il faudra diriger partout, faire parler les témoins d’eux même ou en leur faisant pression grâce à une preuve qui les compromet. Vous devrez d’ailleurs faire appel à votre sens de la déduction : PW est un jeu de réflexion avant tout. Exclusivité sympathique sur notre DS, il vous sera possible de crier comme un fou à minuit (oui je l’ai fait) « OBJECTION !!» Ou bien « UN INSTANT !! » face à votre DS ce qui aura pour conséquence une bonne réprimande de la part de vos parents.


  • Durant (ou non) les procès, il vous faudra faire face à des témoignages inculpant votre client. Il faudra décortiquer les propos, pour trouver l’incohérence et sortir la preuve qui permettra de démonter les incohérences du témoignage. Et là c’est vraiment la quintessence du jeu : émettre une objection le vent dans les cheveux avec effet de vitesse, et démontrer avec classe... que le témoignage était bidon. On se délecte de voir notre héros montrer la vérité au grand jour avec ce petit air malicieux et assuré. Iil vous faudra faire fonctionner vos méninges. De plus l’erreur ne vous sera pas permise plusieurs fois : au bout de 5 erreurs, le procès se termine et votre client est déclaré... coupable !!

Musique
La bande son est en phase avec le gameplay, on a ainsi droit à des sons lent et inquiétants pendant les meurtres tandis que les interrogatoires sont rtyhmé de manière plus soutenue pour souligner la curiosité du héros. Du bon travail.

Ace Attorney donne envie de devenir maître. Le jeu est une simulation de carrière d’avocat fantaisiste à la sauce point and click. Bien sûr il n’est pas destiné à tous, mais même si vous n’êtes pas spécialement branché « jeu de réflexion », vous auriez tort de passer à côté de ce jeu qui est l’un des meilleurs actuellement sur notre chère DS. A noter que la 5ème affaire du jeu qui a était conçue pour la DS contient des nouveautés intéressantes comme le relevé d’empreinte ou encore la détection de tâche de sang. Vous pourrez aussi analyser vos preuves en 3D et les retourner dans tous les sens. Vraiment sympa ! En somme un bon jeu, auquel on devient très vite accro... Bon allez, une dernière pour la route et pour le plaisir personnel (je sais que je vais encore me faire gueuler dessus mais bon...) OBJECTION !!
Yomigues, le 20.04.2009


1-up !

1-up !

Vous devez être connecté(e) pour pouvoir aimer du contenu.

Connexion Inscription Annuler
otakus aiment cet article sur Phoenix Wright : Ace Attorney.
Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Site en version complète © 2006-2019
Retour
Retour
Retour