The Legend of Zelda : Skyward Sword

Titre original The Legend of Zelda : Skyward Sword
Support Wii
Sortie 1er janvier 1970
Genre Action-RPG
Développeur Nintendo
Éditeur Nintendo
Multijoueur Non
Au-delà des nuages se trouve le village de Celesbourg, un village céleste se trouvant sur un îlot flottant. C'est ici que vivent Link et Zelda, deux amis d'enfance qui étudient la chevalerie dans la seule école du village. C'est le jour de la Grande Course, rituel permettant aux apprentis chevaliers de prouver leur valeur dans une course céleste sur des montures volantes que sont les Célestriers. Mais lors de la course, une tornade géante surgit et fait tomber Zelda en-dessous des nuages. Link décide alors de partir à sa recherche sous les nuages. Il découvrira que sa quête sera plus compliqué qu'elle n'en a l'air...

Link : héros emblématique de la série The Legend of Zelda, Link est un apprenti chevalier de l'école de chevalerie de Celesbourg. Doué et courageux, il provoque souvent de la jalousie à cause de sa relation ambiguë avec Zelda. Fidèle à sa réputation, Link est droit et n'hésite pas à braver tous les dangers pour aider autrui. C'est l'élu des Déesses.

Zelda : Héroïne principale du jeu, c'est la fille du directeur de l'école de chevalerie et également l'amie d'enfance de Link. On découvre dans Skyward Sword une Zelda moins noble et plus simpliste. Son chara design se voit quelque peu modifié, mais saura charmer les fans. Elle est beaucoup plus présente dans cet opus que dans la plupart des jeux Zelda.

Faye : Esprit protecteur, Faye sommeille dans le pommeau de l'épée de Légende et vient en aide à Link au fur et à mesure de sa quête. Elle est très peu expressive, voir robotique mais évolue de manière agréable tout au long du jeu. Faye fait office de fée à l'instar de Navi ou de Taya.

Gaepora : Père de Zelda, il est également le Directeur de l'école de Chevalerie. C'est quelqu'un de sage et qui semble en savoir long sur l'histoire du Monde. C'est un personnage qui n'apparait quasiment qu'au début de l'histoire. Ses apparitions se font de plus en plus rares par la suite.

Groose : Membre de l'école de Chevalerie, Groose se considère comme un rival pour Link et n'hésite pas à lui mettre des batons dans les roues. Il est amoureux de Zelda ce qui le rend jaloux de Link. Il apparaît au début de l'histoire comme un personnage nuisible à Link mais évolue de façon positive au long du jeu.

Ghirahim : Ennemi mystérieux, Ghirahim est à la recherche de la Triforce pour pouvoir réveiller son maître, l'Avatar du Néant, l'ennemi des Déesses. Il apparaît comme étant un peu fou et ne cesse de se mettre en travers de la route de Link et de Zelda.

Graphisme

Graphiquement, ce dernier Zelda n'évolue pas énormément comparé aux derniers Zelda 3D. Zelda Skyward Sword est une sorte de mélange graphique entre The Wind Waker et Twilight Princess. Un style graphique qui colle plutôt bien à la série des Zelda, mais qui décevra cependant par son côté graphique un peu bâclé et trop cartoon. Néanmoins il reste fidèle au style graphique d'un Zelda et ne nous empêche pas d'apprécier l'aventure que l'on vit.

Musique

Très bonne bande son sur ce Zelda, pas aussi mythique et magique que les anciennes mais qui reste tout de même très agréable à écouter. Les bruitages et autres sonorités liés au jeu sont comme d'habitude, très adapté à un jeu Zelda. Les musiques à la Harpe sont très jolies.

Gameplay

Ce dernier Zelda innove pas mal en terme de gameplay, ne serait-ce que pour la maniabilité de la Wii. En effet, le jeu nécessite le Wii motion + pour pouvoir y jouer, ce qui apporte une précision largement supérieure aux autres jeux Wii. La maniabilité est plutôt bien réussie dans l'ensemble. De ce fait, les combats et l'utilisation des objets sont quelque peu plus précis et requièrent parfois un peu plus de patience. Cette précision nous donne donc de nouvelles énigmes toujours aussi étonnantes et innovantes. L'équipement et son interface se voient modifiés, apportant une petite touche RPG au jeu. Il est à présent possible d'améliorer ses objets, comme les boucliers ou encore des objets que l'on obtient dans les Temples. L'inventaire est désormais limité, il est nécessaire d'obtenir des sacoches pour pouvoir transporter des équipements supplémentaires comme les bouteilles, boucliers, filet à papillon etc. Des nouveaux objets font l'apparition, comme le Scarabée volant, qui permet d'explorer et d'activer des mécanismes à distance. Les donjons sont toujours aussi bien fait et de nouvelles énigmes apparaissent. Le bestiaire s'élargit et nous apporte de nouveaux monstres, de nouvelles races à découvrir qui n'étaient jusque là pas présente dans les Zelda. Des nouveaux défis très intéressants font leur apparition, comme notamment la quête des larmes de Déesses, qui consiste à récupérer 15 larmes sans se faire repérer ni toucher par les gardiens dans des zones déjà visitées, mais dans un monde spirituel. Le concept de la navigation à dos d'oiseau est sympa et très alléchant, mais reste bâclé et trop peu intéressant car le ciel est très vide, mise à part Celesbourg, les îlots dans le ciel étant très petits. Bref, dommage car on s'attendait à pouvoir explorer plein d'îles dans le ciel, puis les allers et retour entre le ciel et la terre pour changer de zones sont assez répétitifs et vite lassants.

Scénario et personnages

L'histoire de ce dernier Zelda est particulièrement bien faite et intéressante. On y découvre des nouveaux personnages plus ou moins intéressants, une approche différente de certaines races, comme celle des Gorons qui sont là des sortes d'archéologues qui cherchent à en savoir plus sur les origines du monde. Ce Zelda innove et sort des jeux habituels car on ne retrouve justement pas tous ces éléments que l'on a l'habitude de voir, comme les Zoras, ou même le village Cocorico etc. C'est un bon point car on ne fait justement que découvrir et tout parait nouveau.

Durée de vie

Gros point fort pour Skyward Sword, une bonne trentaine d'heures minimum sont nécessaire pour finir cet opus. Environ quarante, quarante-cinq heures avec toutes les quêtes bonus. La difficulté est cependant un peu accrue pour ce qui est des combats, cela nécessite plus de précision avec la manette et un peu d'adresse, mais ca va mieux une fois le Wii motion + pris en main.

Après cinq année sans Zelda, Nintendo revient en force avec ce dernier opus. Malgré quelques petits défauts, ce dernier Zelda reste fidèle à la série et saura plaire à tout fan de la célèbre lignée des jeux d'aventure. Complet, innovant, c'est une fois de plus un plaisir de se plonger dans une aventure de notre fidèle Link au secours de notre douce et tendre Zelda.
Artyk, le 13.12.2012


1-up !

1-up !

Vous devez être connecté(e) pour pouvoir aimer du contenu.

Connexion Inscription Annuler
otakus aiment cet article sur The Legend of Zelda : Skyward Sword.
Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Site en version complète © 2006-2019
Retour
Retour
Retour