Remember Me

Titre original Remember Me
Support PlayStation 3, XBox 360, PC
Sortie 1er janvier 1970
Genre Aventure
Développeur DONTNOD Entertainment
Éditeur Capcom
Multijoueur Non
Les dernières formes de vie privée et d'intimité, mises à mal au début du 21ème siècle avec l’avènement des réseaux sociaux, semblent avoir disparues.
Les souvenirs personnels peuvent être numérisés et stockés. Ils peuvent également être vendus ou échangés, et on peut en acheter. Le peuple accepte sans rechigner ce commerce en échange du confort de cette technologie. Un souvenir trop difficile? Pas de problème, on vous le supprime.
Cependant, les créateurs de ce système, Memorize, se retrouvent avec un pouvoir immense sur la société, et ne tarderont pas à en profiter.

Nilin : Nilin est une ancienne chasseuse de mémoire d’élite qui a la capacité de pénétrer dans l’esprit des gens pour voler ou même altérer leurs souvenirs. Les autorités, effrayées par ses connaissances et ses capacités, ont arrêté Nilin et ont effacé sa mémoire. Après s’être évadée de prison, Nilin part en quête de son identité, aidée par son seul et dernier ami, Image IPB Edge. Sur les traces de son passé, elle sera traquée par les personnes à l’origine de cette société sous surveillance.

Le gameplay


Le gameplay, à la 3ème personne, se repose sur trois phases: l'exploration, le combat, le remix.

Parlons d'abord de l'exploration. Les phases d'exploration sont très linéaires, il n'existe qu'un chemin praticable, d'ailleurs il est très difficile d'aller au-delà du parcours défini. Les couloirs ne font pas plus de deux mètres de large et malgré quelques passages secrets débouchant sur des bonus, il est impossible de se perdre dans Remember Me.
Dans ces phases, il faudra le plus souvent escalader des bâtiments, courir dans de longs couloirs, et parfois trouver la réponse aux énigmes proposées.
Ces phases d'exploration nous emmèneront sur des zones de combats, mais nous y reviendrons plus tard tant il y a de choses à dire.


Les remix. Nilin a la capacité de remodeler la mémoire des gens grâce a un gant. L'objectif de ces phases est de modifier le comportement du personnage face à Nilin. Pour ce faire, vous devez remonter dans le souvenir et déclencher des éléments qui pourraient modifier celui-ci. Seulement le nombre d'événements est variable et n'en déclencher qu'un ne suffit pas à remodeler le souvenir. Il faudra user de patience afin de résoudre ces énigmes, essayer encore et encore pour voir quel élément déclenche quelle conséquence. Ces phases de jeu sont malheureusement scriptées et nous ne pouvons pas les faire quand bon nous semble.

Revenons au système de combat. Basées sur du combat à mains nues, il faudra, dans ces phases, tapoter les touches pour entrer différents combos. Ces combos se débloquent au cours du jeu. Là où ce jeu fait la différence, c'est que chaque combo possède un certain nombre de coups, chaque coup a une caractéristique donnée par un pressen et donc chaque combo est unique. Un pressen est déblocable à chaque fois que l'on monte d'un niveau. Il existe quatre types de pressens, ceux qui donnent de la force, ceux qui régénèrent la santé, ceux qui réduisent le temps de chargement d'un S-pressen (à voir ultérieurement), et les pressens de chaîne qui reprennent la caractéristique du pressen précédent et la multiplient.
Ainsi selon le type d'ennemis et leur nombre, vous pouvez modifier vos combos afin de vous sortir de phases de combat délicates. Par exemple pour battre un Elite Enforcer, qui vous renvoie chaque coup que vous lui donnez, préférez un combo avec des pressens de régénération.
Les S-pressens sont des coups spéciaux qui demandent une barre de focus, qui se remplie au fil des combats, et ont un temps de rechargement. Ces S-pressens se débloquent au cours de l'histoire, quand le moment arrive vous avez droit à un petit didacticiel afin de parfaitement les maitriser.

Les clans


  • Memorize: société à l'origine du Sensen

  • Les Eroristes: dont Nilin fait partie, ils ont a cœur de détruire ce système de commerce de souvenirs.

  • Les Leapers: sorte de zombies, ils vivent dans les bas-fond de Neo-Paris, et aiment bien manger de la chair fraiche.

  • La S.A.B.R.E. Force: à la solde de Memorize, ils feront tout pour vous empêcher de détruire le système.

  • Les AV-48: unités robotiques alliées à la S.A.B.R.E. Force.

Les ennemis


Leapers

Prowler : classe la plus fréquente. Peu résistants et n'infligeant pas beaucoup de dégâts, ils ne seront pas une grande menace à eux seuls.

Strangler : physiquement pas très différents des Prowlers, ils sont pourtant redoutables car invisibles dans l'obscurité, il vous faudra trouver une source lumineuse afin de les combattre.

Skinner : le plus puissant des Leapers, ils sont grands, puissants, et robustes, les combos régénérateurs seront de mise.

S.A.B.R.E Force

Enforcer : semblables aux Prowlers, ils se déplacent en groupe mais ne sont pas une réelle menace.

Heavy Enforcer : un Enforcer avec un bouclier, première chose à faire: détruire son bouclier.

Elite Enforcer : Elite Enforcer: pas de bouclier, mais une armure électrique, éviter le corps à corps ou utiliser des combos régénérateurs car cette armure vous renvoie les coups.

AV-48

Nephilim : robots de protection de zone, ils sautent sur tout ce qui bouge et verrouillent la zone avec un champ de force.

Seraphim : Seraphim: robots volants, ils vous attaquent de haut. Leurs coups sont assez lents et pour les éviter il vous suffira de rester en mouvement.

Zorn de sécurité : je ne sais pas si il peut être placé dans cette faction, mais il s'agit d'un robot qui fait office de boss, on en rencontre deux durant l'aventure, pour le détruire il faudra frapper plusieurs zones successivement, et l'achever par un QTE. Ils sont très coriaces et ne craignent pas les coups physiques.

Le choix dans la création de vos combos selon le type et le nombre d'adversaire est donc primordial afin de survivre aux phases de combats.

Graphismes


Ayant joué sur Xbox 360, le graphisme était limité par la console, mais néanmoins c'était plutôt joli. Le moteur graphique utilisé est l'Unreal Engine 3, connu pour son level design soigné. Les décors sont beaux et les personnages fourmillent de détails. Cependant, Xbox 360 oblige (je rappelle que je n'ai pas joué à d'autres versions), le graphisme n'est pas à la hauteur du rendu qu'espéraient les développeurs. Les phases d'exploration nous en mettent souvent plein les yeux, lorsqu'on ne se balade pas entre 4 murs, il n'est pas rare d'observer le paysage grandiose du Neo-Paris.

Bande-son


La bande-son n'est pas la première chose que j'apprécie dans un jeu vidéo. Mais ici ce n'est pas un jeu c'est un film, et dans un film le fond sonore est important. Nous avons droit à une musique variée qui s'adapte bien à toutes les phases de gameplay et cinématiques et à l'ambiance particulière de l'univers du jeu.

Un jeu très plaisant, dans l'univers proposé, le scénario... J'ai eu l'impression de regarder un film, tellement que parfois je n'osais courir pour que l'action soit plus réaliste. C'est un point fort, mais ça cache une linéarité flagrante. Le fait de ne pouvoir faire ce que l'on veut peut être déplaisant, moi ça m'aurait déplu à certain moment de ma vie de gamer, mais à ce moment là cela ne m'a pas semblé déplaisant. Peut-être aussi du fait que le rythme est soutenu et que les différentes phases gameplay changent souvent.
Autre point fort, les combos personnalisables, quatre combos c'est peu, mais lorsqu'on peut les modifier cela devient tout de suite un peu plus intéressant. Malheureusement les combats sont répétitifs et les combos deviennent lassants puisque même s'ils sont personnalisables, ils gardent la même séquence (ex: X,X,X dominante force devient X,X,X variante régénération).
Une durée de vie assez faible : une bonne dizaine d'heures, c'est trop court, mais je pense que pour ce jeu c'est suffisant.

Les points forts:
  • scénario, univers

  • combos personnalisables

  • remixage de souvenirs

Les points faibles:
  • trop linéaire

  • combats répétitifs

Il ne faut, à mon avis, pas voir ce jeu comme tel, mais plutôt comme un film d'une durée de dix heures, et où le spectateur peut parfois interagir. Le gameplay est agréable les premières heures mais devient vite lassant. Heureusement l'univers et l'originalité de l'histoire, et parce que c'est un jeu français, on a envie d'y passer encore un peu plus de temps.
Kono, le 18.11.2013


1-up !

1-up !

Vous devez être connecté(e) pour pouvoir aimer du contenu.

Connexion Inscription Annuler
otaku aime cet article sur Remember Me.
Commentaires 0

Il n'y a aucun commentaire pour le moment.

Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Site en version complète © 2006-2019
Retour
Retour
Retour