Megaman 1, 2 et 3

Titre original Rockman
Support NES
Sortie 1er janvier 1970
Genre Plates-formes
Développeur Capcom
Éditeur Capcom
Multijoueur Non
La Nes est la console qui a su relancer dans le monde le marché du jeu vidéo. Sur ses 8 Bits, de grandes licences ont vu le jour et perdurent encore aujourd’hui. En tête de liste : The legend of Zelda, Super Mario Bros, Donkey Kong, Metroïd et bien d’autres encore. Mais un petit robot bleu passe presque inaperçu dans l’ombre de ces icônes alors qu’il a lui aussi apporté sa pierre au monde vidéoludique : Megaman (Rockman au Japon).

Un jeu innovant sans histoire

Megaman est un jeu vidéo NES qui voit le jour en 1987. Le titre est développé par Capcom et créé par Akira Kitamura. Difficile, MM allie à la fois des phases de plateformes au timing délicat, de tirs et de réflexion (sur la façon de vaincre un boss, sur l’ordre dans lequel on va démarrer ou pas un stage…).


Si je devais définir Megaman, je le décrirais comme un jeu sans scénario au gameplay hétéroclite. En effet, l’histoire tient sur 3 lignes tout au plus et ne se renouvelle pas vraiment sur les 3 épisodes que j’ai terminés. Petit rappel du synopsis : Le Dr. Light est un gentil scientifique. Son ancien associé, le Dr. Willy devient Megalomane quand il se rend compte que les créations de son confrère pourraient lui permettre de contrôler le monde. Il détraque quelques-uns de ces robots, mais Megaman est là pour les stopper…

Malgré un fond au vide sidéral, MM bénéficie d’un chara-design et d’un field-design travaillés et c’est avec plaisir que l’on constate les efforts que les designers font pour nous proposer de nouveaux ennemis à affronter sur chaque épisode. Le charisme des héros, le charme des différents stages font toujours leur effet. On pardonne donc aisément cette facilité dans l’histoire, délaissée au profit d’une qualité visuelle efficace et d’une ambiance musicale héroïque et speed.

Un gameplay jouissif

Megaman, c’était à l’époque la possibilité de démarrer le jeu en sélectionnant le stage de son choix. Une option révolutionnaire à une période où les poncifs du genre comme Mario avaient posé pour base une succession de niveaux manichéens d’un même univers, sans la possibilité de basculer à un autre monde sans avoir fini le précédent. Ce choix est d’autant plus important qu’il détermine dès le début du jeu sa difficulté, qui peut passer de facile à… impossible.

En effet, une autre des nouveautés apportée par cette licence est de récupérer les armes de vos adversaires pour upgrader votre personnage. Chaque arme correspond au point faible d’un autre Robot Master et sont toutes différentes : d’où le fait que le jeu puisse passer d’une déconcertante facilité à une difficulté extrême si l'on trouve l'item qui saura faire défaillir le bon boss.

Les ennemis qui parsèment la route de Megaman sont nombreux et il vous faudra mourir un certain nombre de fois avant de mémoriser la façon la plus adéquate pour les abattre. La tâche devient complexe car votre arsenal varié n’est pas illimité et se doit d’être réservé au boss ou d’être utilisé de façon judicieuse, même s’il reste possible de recharger vos munitions si les monstres en dropent.

Après avoir vaincu tous les Robots Masters, il vous faudra terrasser le Dr. Willy terré dans sa forteresse et, croyez-moi, il n’est pas question ici d’une promenade de santé… Ce donjon est un condensé de ce que vous avez pu trouver de plus tordu en termes de plateforme ou d’ennemis dans le jeu.

Mega cool !

Megaman s’impose facilement aux côtés de Sonic et Mario comme un jeu de plateforme digne de ce nom ! Inventif et rafraîchissant, sa jouabilité a su rester intacte avec les années. Une vraie partie de plaisir à découvrir !
Yomigues, le 03.04.2014


1-up !

1-up !

Vous devez être connecté(e) pour pouvoir aimer du contenu.

Connexion Inscription Annuler
Personne n'a voté pour cet article sur Megaman 1, 2 et 3.
Commentaires 1
Note moyenne : 1 1 2 3 4
1 1 2 3 4
After Glow
18.10.2015 à 09h07
Jeu de mon enfance, c'est vrai qu'à cet age là, je m'en fichais du scénario. Mais le fait de recommencer plusieurs fois un niveau, est une réalité !
Connectez-vous pour pouvoir réagir ou inscrivez-vous à la communauté Otaku-Attitude !
Site en version complète © 2006-2019
Retour
Retour
Retour